24-09-2013 - La Corrida au Parlement ?

Contrairement à ce qu’on a pu lire ou entendre à l’issue de la décision rendue par le Conseil constitutionnel le 21 septembre 2012, ce n’est pas la corrida mais la loi pénale qui a été jugée conforme à la Constitution. Par conséquent, rien n’interdit au législateur d’adopter une loi abrogeant l’immunité pénale accordée aux courses de taureaux et combats de coqs afin que tous les sévices sur animaux soient interdits sur l’ensemble du territoire national.

C’est justement ce que viennent de faire plusieurs députés écologistes en déposant une proposition de loi relative à « la suppression de l’autorisation exceptionnelle de sévices et d’actes de cruauté sur les animaux lors des corridas ».

 

Ce n’est pas la première fois qu’un texte visant à supprimer la torture tauromachique est déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale. Mais les lobbies et les pressions politiques ont toujours su jeter ces propositions aux oubliettes…

 

Puisqu’on nous a promis le « changement », gageons que ce nouveau texte sera porté à l’ordre du jour de notre Parlement et que les français auront enfin droit à un vrai débat démocratique sur ce sujet !



>> voir l'article complet