07-10-2015 - 2016 : à défaut d’être contrôlés, les élevages seront visités

En écho à l’une des actions (action 9 : « faire évoluer la visite sanitaire en élevage ») des Etats généraux du sanitaire, un arrêté publié au JO du 6 octobre 2015, détermine les conditions de réalisation des visites sanitaires, qui seront obligatoires dès l’année prochaine dans les filières bovine,  ovine, caprine, porcine, avicole et apicole.

Une instruction ministérielle doit désormais fixer le rythme (tous les ans ou les deux ans) de ces visites qui seront menées par le vétérinaire de l’élevage. Ces visites auront vocation à sensibiliser l’éleveur à la santé publique vétérinaire et à collecter des données et des informations relatives notamment à : la protection des animaux, la gestion des risques sanitaires pour la santé animale et publique, la biosécurité, la maîtrise de l’environnement des animaux,…

Rappelons que l’article L. 203-6 du code rural oblige le vétérinaire à informer l’autorité administrative (DDPP) des manquements à la réglementation qu’il viendrait à constater dans les élevages qu’il visite.

Selon l’OABA, ces visites « sanitaires » devraient permettre de réduire le nombre d’animaux en souffrance dans des exploitations à l’abandon, grâce à une intervention plus précoce des services vétérinaires, en lien avec les ONG de protection animale.



>> voir l'article complet