23-03-2016 - Protection animale en abattoirs : le Premier ministre botte en touche

La lettre cosignée par 11 ONG de protection animale, le 26 février 2016, à la suite de graves infractions relevées à l’abattoir du Vigan (Gard) vient de recevoir une réponse des services du Premier ministre.

Il s’agit malheureusement d’une réponse plus que décevante qui démontre que le Gouvernement ne fait pas de la protection animale en abattoirs (et ailleurs) une priorité.

Les services de M. Valls semblent même ignorer jusqu’à l’existence du règlement européen 1099/2009 sur la protection des animaux lors de leur mise à mort en abattoirs puisqu’ils citent la directive de 1998 sur … l’élevage ! Cela témoigne d’un inquiétant manque de compétence de ses services…

Par ailleurs, il est indiqué que 60 agents seront recrutés au sein des services vétérinaires en 2017 après 120 postes créés en 2014 et 2015.

Rappelons que 1 000 postes ont été supprimés entre 2004 et 2014 selon le Syndicat National des Inspecteurs en Santé Publique Vétérinaire.

A ce rythme de création de postes, il faudra attendre l’année 2030 pour retrouver le niveau des effectifs présents en 2004 !

L’OABA dispose désormais des éléments nécessaires pour convaincre la Commission européenne d’introduire un recours en manquement contre l’Etat français.



>> voir l'article complet