20-07-2016 - Abattage : une réforme législative indispensable

Les députés Geneviève Gaillard (PS) et Jacques Lamblin (LR), tous deux vétérinaires, viennent de déposer une proposition de loi destinée à éviter toute souffrance aux animaux lors de leur abattage. Cosignée par 72 autres députés (dont l’ancien ministre de l’agriculture Hervé Gaymard), cette proposition de loi a été enregistrée le 20 juillet 2016 à la présidence de l’Assemblée nationale.

Nul doute qu’elle sera débattue dans les prochains mois, certainement enrichie par les conclusions de la commission d'enquête parlementairesur les abattoirs, attendues à la rentrée.

L’OABA qui avait été auditionnée pour la préparation du texte de cette proposition de loi, se réjouit qu’un débat démocratique sur les conditions de mise à mort des animaux puisse enfin voir le jour dans notre pays. Face aux scandales à répétition dénoncés par les ONG de protection animale, nos politiques se doivent de réagir et ne peuvent plus faire l’économie d’un tel débat parlementaire.

Les points forts de la proposition de loi :

-       L’obligation de rendre inconscient tout animal avant la saignée

-       Le renforcement des contrôles du poste de mise à mort

-       Le recours à des procédés de vidéosurveillance

-       L’amélioration de la formation du personnel avec une évaluation périodique des compétences



>> voir l'article complet