Corrida Basta !
Christian Laborde
Robert Laffont


Convoquant Gandhi, Zola, Victor Hugo ou Marguerite Yourcenar, un pape, des biologistes, le Dalaï-Lama, des imams ou Saint-François d'Assise, l'auteur engage le procès des courses de taureaux par un très rude réquisitoire et accuse les hommes et les femmes politiques qui les protègent. S'appuyant sur les écrits de psychologues et d'ethnologues, il démontre la nocivité de la corrida pour le mental des jeunes comme pour celui des adultes.

Le moment le plus insoutenable est celui où l’auteur, gommant les mots espagnols, effaçant les couleurs criardes, arrêtant la musique folklorique, décrit les tortures tantôt admises, tantôt clandestines subies par le taureau lors du tercio de piques, du tercio de banderilles et du tierco de mise à mort.

 

Alors que certains taureaux perdent leurs attributs à la fin du « spectacle », le lecteur pourra s’apercevoir que Christian Laborde a écrit son pamphlet avec tout ce qu’il faut là où il faut ! Un livre bien loin du politiquement correct…