Bon Appétit
Anne de Loisy
Presses de la Cité


Depuis la crise de la vache folle, notre pays se targue d’avoir l’une des meilleures viandes au monde et d’être à la pointe de la sécurité alimentaire. Le message des industriels de la viande se veut clair et rassurant : « La viande est tracée et contrôlée de la fourche à la fourchette. »
L’envers du décor est cependant beaucoup moins idyllique. Depuis quelques années, plusieurs rapports des inspecteurs vétérinaires européens, du ministère de l’Agriculture ou encore de la Cour des comptes tirent la sonnette d’alarme. Abattoirs non conformes, carcasses contaminées, prédominance de l’abattage halal et casher pour des raisons économiques, diminution du nombre d’inspections vétérinaires, absence de sanctions.
Conséquences ? Souffrances animales,  tromperies à répétition et intoxications alimentaires.
« On nous cache tout, on nous dit rien » chantait Jacques Dutronc. Anne de Loisy nous dit tout. Bon appétit ?