315 bovins maltraités, retirés d’une exploitation près de Cholet (49), ont été pris en charge par les équipes de l’OABA le 20 février.

 

Suite à 20 % de mortalité ces 3 dernières années dans ce cheptel, l’OABA a passé la journée du 20 février 2020 à secourir 315 bovins, avec l’aide des services vétérinaires et de la gendarmerie.

Les animaux sont montés assez facilement dans les camions : ils avaient envie de quitter cet enfer au plus vite.

Toutes les stabulations étaient non curées, les bovins s’enfonçaient dans 30 à 50 cm d’un mélange de boue et d’excréments…

Une partie des stabulations menaçait de s’écrouler, des tôles étaient sur le point de tomber, il y avait des trous dans la toiture et bien évidemment les animaux en-dessous !

La majorité des bovins est maigre, voire très maigre. Certains ont les pieds pourris, à force de rester dans la boue et l’humidité.

Quant au détenteur, il est dans le déni total. Il a écrit à la DDPP qu’il prenait un avocat et qu’il allait récupérer ses animaux…

Le coût de cette nouvelle affaire pour l’OABA sera d’environ 27 000 euros par mois. Il faut en effet héberger les 315 animaux, les nourrir et les soigner.
Et cela risque de durer de nombreux mois car avec la grève des avocats, les délais de traitement judiciaire se sont considérablement allongés !

🆘 Plus que jamais, l’OABA a besoin de votre aide.

Faites un don et signez la pétition pour le sauvetage des animaux de ferme maltraités.

MERCI