Le 6 février 2020, Carrefour, les magasins U et Galliance ont rejoint l’Association Étiquette Bien-Être Animal (AEBEA), créée en 2018 par l’OABA, la LFDA, CIWF et le groupe Casino. Elle propose un référentiel et un étiquetage unique en France sur le bien-être animal.

L’étiquetage garantit une évaluation fiable des conditions de naissance, d’élevage, de transport et d’abattage des animaux, grâce à un référentiel technique de 230 critères précis.

Le déploiement de l’étiquetage en France s’accompagne également de deux évolutions notables :
– l’affichage du mode d’élevage sur l’étiquette (sous forme d’un pictogramme)
– une échelle à 5 niveaux (au lieu de 4 initialement), avec la création d’un niveau E (minimal).

Le niveau A correspond au plus haut niveau de maîtrise possible du respect des animaux, de la naissance jusqu’à l’abattage. Le niveau E correspond aux exigences réglementaires minimales.

Cet étiquetage concernera dorénavant 10% des volailles en France, et sera présent chez 40% des distributeurs français.

Grâce à l’étiquette bien-être animal, les consommateurs qui souhaitent encore manger de la viande bénéficient dorénavant d’une information claire et peuvent faire un choix en toute connaissance de cause.

Cet étiquetage encourage également les éleveurs à développer et mieux valoriser leurs pratiques en faveur du bien-être animal.