Label Bio et Abattage

Le label officiel Agriculture Biologique (AB) pour les produits Bio impose une « souffrance réduite au minimum pendant toute la durée de vie de l’animal, y compris lors de l’abattage ». Il ne peut donc en aucun cas autoriser l’abattage des animaux sans insensibilisation*.

*décision de la Cour de Justice européenne suite au recours de l’OABA contre le “Bio sans étourdissement”

Encadrée par des règlements européens depuis 2009, la production animale biologique est définie par un cahier des charges national explicite avec une grille de lecture facilitant sa compréhension.

Le marché du Bio a progressé de 82% en 5 ans en France (2011-2016, source LSA).

Que garantit le label Bio en terme d’élevage ?

Le label Bio “officiel” (Agriculture Biologique) met l’accent sur le respect de l’environnement et du bien-être animal. Il garantit le plus souvent un accès à l’extérieur pour les animaux, une surface intérieure paillée, la limitation du recours aux antibiotiques, une alimentation Bio, un âge minimal d’abattage, etc.

Plus d’infos sur le site de l’Agence Bio ici et ici.

D’autres labels Bio ont vu le jour et se focalisent sur d’autres critères de bien-être animal.

Abattage : « Pas de label Bio si pas d’étourdissement »

Suite à la décision de justice prise en faveur de l’OABA, dorénavant, à compter de novembre 2019, toute viande estampillée « AB » proviendra obligatoirement d’un animal abattu avec étourdissement (insensibilisation).

Ainsi, les viandes halal ou casher ne peuvent plus être Bio si elles sont issues d’un abattage rituel sans étourdissement.

Un consommateur responsable et soucieux du bien-être animal se tournera donc davantage vers des produits labellisés Bio. Ils garantissent un meilleur traitement de l’animal, de l’élevage jusqu’à l’abattage.

%

d'augmentation de producteurs Bio en volailles et lapins en 2017