fbpx

L’OABA diffuse sa nouvelle liste d’abattoirs qui pratiquent systématiquement l’étourdissement (insensibilisation) des animaux avant la saignée.

 

Pour lutter contre l’opacité des techniques d’abattage, l’OABA a décidé, depuis 2012, d’informer les consommateurs. L’OABA diffuse ainsi régulièrement une liste d’abattoirs dans desquels les animaux sont systématiquement insensibilisés avant la saignée (abattage conventionnel).

L’OABA vient de mettre à jour la liste de ces abattoirs.

240 abattoirs de boucherie sont agréés par les services du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Parmi eux, 150 (soit 62 %) ont obtenu une dérogation pour pratiquer un abattage sans étourdissement sur au moins une espèce, afin de répondre aux demandes de viandes Halal ou Kasher.

Problème : une partie de ces viandes se retrouve sur le circuit « conventionnel » sans aucune mention du mode d’abattage. On peut ainsi acheter sans le savoir, de la viande provenant d’un animal qui a été égorgé à vif.

118 abattoirs figurent sur la nouvelle liste diffusée par l’OABA. Ils pratiquent l’étourdissement systématique pour au moins une espèce. Le consommateur devra bien vérifier, dans la dernière colonne de la liste, les espèces concernées par cette insensibilisation.

La diffusion de cette liste est nécessaire car il n’existe actuellement aucune mention informative du mode d’abattage sur les viandes commercialisées. Or, 80% des Français souhaiteraient un tel étiquetage.

En pratique, que peut faire le consommateur ?

Si un consommateur veut s’assurer qu’il achète une viande provenant bien d’un abattage réalisé avec étourdissement, il devra se renseigner sur l’abattoir fournisseur et rechercher si son numéro d’agrément figure bien sur la liste de l’OABA. Pour connaître le numéro d’agrément de l’abattoir, il suffit de regarder l’étiquette figurant sur la barquette de viande. La mention de ce numéro est obligatoire pour les viandes bovines. Votre boucher est également en mesure de vous indiquer ce numéro.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Autre solution : acheter de la viande biologique. En effet, depuis un arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne obtenu en février 2019 grâce à un recours de l’OABA, toutes les viandes certifiées « agriculture biologique » proviennent obligatoirement d’abattages réalisés avec étourdissement.

Dernière solution : se passer de viande !

Espérons que cette liste incitera nos prochains gouvernements à respecter les convictions éthiques de nos concitoyens. Ils pourront pour cela s’inspirer du succès de « l’étiquette bien-être animal » qui informe objectivement les consommateurs sur les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des volailles.

Dans le cadre de l’étiquetage bien-être animal, les notes de A à D imposent l’étourdissement des volailles.

Afin de recevoir quelques exemplaires papier de la brochure, merci de faire votre demande ici (pensez à mentionner votre adresse).

« La Loi de la Jungle » a fait un excellent podcast concernant l’abattage rituel : « Faut-il étourdir tous les animaux ? » ; clair, pédagogique et documenté. À écouter ci-dessous :