fbpx

« En 2016, les services vétérinaires ont inspecté 259 abattoirs, et seuls 20% étaient jugés conformes. Mais est-ce la garantie qu’il n’y a aucune souffrance animale dans ces abattoirs modèles ? Pas forcément… Régulièrement, Frédéric Freund, directeur de l’OABA, demande aux abattoirs un droit de visite pour s’assurer que les bêtes sont bien traitées. Seuls 40% des établissements acceptent les inspections de l’OABA… ».

Extrait du documentaire « La fin de la souffrance animale ? » qui a été diffusé sur France 5, le mardi 28 février 2017.

Une équipe de journalistes a suivi l’OABA dans l’une de ses visites d’abattoirs, une mission historique de l’OABA, qui permet d’améliorer le sort des animaux à l’abattoir grâce à un dialogue constructif avec certains professionnels.