fbpx

Dans une tribune publiée dans Le Monde (édition datée 20 juin 2019), l’OABA, La Fondation Brigitte Bardot et les syndicats membres de la Fédération des Syndicats Vétérinaires de France interpellent le Gouvernement français sur la pratique cruelle de l’abattage rituel sans étourdissement.

Rappelant les études scientifiques les plus récentes, les cosignataires demandent qu’il soit mis fin aux souffrances animales engendrées par cette méthode d’abattage grâce à l’insensibilisation des animaux préalablement ou immédiatement après leur égorgement rituel.

Par ailleurs, pour mettre un terme à la tromperie généralisée des consommateurs qui peuvent actuellement acheter sans le savoir des viandes provenant d’abattages réalisés sans étourdissement, les cosignataires demandent la mise en place d’un étiquetage non stigmatisant assurant que les viandes commercialisées sont issues d’animaux insensibilisés lors de leur abattage.