fbpx

Le 22 août, les exploitations d’un éleveur de canards ont été fermées, dont un site à Lichos (Pyrénées-Atlantiques) qui a été dénoncé comme « insalubre » par l’association L214. Qu’une telle exploitation ait pu échapper aux contrôles interroge sur les conditions de travail des vétérinaires inspecteurs.

Pour Jean-Pierre Kieffer, président de l’OABA, c’est encore 1000 vétérinaires inspecteurs qui manquent aujourd’hui : “Il faut absolument que les inspections vétérinaires progressent en matière d’abattoirs, de transports et d’élevages pour éviter des situations comme celle-ci.”

 

Extrait de l’interview de notre président, Dr-vétérinaire Jean-Pierre Kieffer, par La Croix.