L’OABA alerte ce jour les services du ministère de l’Agriculture sur les problèmes que rencontre l’OABA pour les sauvetages d’animaux de plus en plus nombreux.

Financièrement, notre association assume seule ces opérations de retrait et de placement d’animaux d’élevage maltraités ou abandonnés.

Cette mission de service public est appréciée par les DDPP (services vétérinaires) ainsi que par nos concitoyens, qui sont plus de 35000 à avoir signé notre pétition.

Nous demandons à ce que soit étudié un financement public dans le cadre de l’axe 4 de la Stratégie bien-être animal 2016-2020.