fbpx

« Un jour, on pourra choisir si on veut manger une saucisse heureuse ou une saucisse malheureuse. »

« Comment ont vécu poulets, veaux, cochons ou agneaux avant de finir dans les assiettes ? La question n’intéresse pas que les militants anti-spécistes et autres vegan. Elle préoccupe de plus en plus les consommateurs. En France, un distributeur a lancé un label centré sur le bien-être animal. Conditions d’élevage, de transport et d’abattage sont résumées en une note indiquée à côté du prix. Pour l’instant, l’initiative ne concerne que le poulet. Mais elle a vocation à s’étendre. » Cet « étiquetage bien-être animal » a été conçu par le groupe Casino avec l’aide de l’OABA, CIWF et LFDA.

Notre président, le Dr Kieffer, a présenté l’intérêt de l’étiquetage bien-être animal lors de cette interview menée pour la chaîne de télévision suisse RTS, diffusée le 18 mars 2019.