Cette vache Normande et sa velle viennent d’être secourues par l’OABA. Elles vont pouvoir rester ensemble dans notre ferme normande partenaire.

Elles viennent d’un élevage où les animaux étaient insuffisamment nourris et abreuvés. Une forte mortalité en est résultée ; la moitié du cheptel a disparu depuis mars 2018.
La quasi totalité des animaux encore survivants a été envoyée à l’abattoir par ordre de la préfecture, pour défaut de traçabilité. Cinq autres vaches ont été envoyées à l’abattoir par l’éleveur, qui arrête désormais son activité d’élevage.

Nos deux protégées, très faibles, sont donc les seules que l’OABA a pu secourir par réquisition judiciaire. Elles sont bel et bien des survivantes face à l’incurie de l’éleveur…

Les prises de sang réglementaires seront faites la semaine prochaine et ensuite, elles auront la joie d’aller au pré ! La chaîne présente sur la mère a bien évidemment été enlevée.

Le parquet de Coutances a ouvert une procédure pénale. L’OABA va porter plainte pour maltraitance et fera absolument tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la garde définitive de ces deux rescapées.

📸 Mélodie Mersch / OABA (photos prises à leur arrivée dans notre ferme partenaire ; une vidéo est également disponible sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram !)

👉 Nous vous avions proposé de leur trouver un nom. C’est chose faite ! Elles s’appelleront CERISE et GRIOTTE.

Merci à tous pour les centaines de propositions que vous nous avez faites. Nous posterons régulièrement des photos de Cerise et Griotte sur Facebook et Instagram et vous pourrez suivre avec nous la croissance de la petite Griotte.

La presse et la radio en parlent :

Article de La Manche Libre : “Maltraitance animale : découverte glaçante dans une ferme”

Article de France Bleu Cotentin : “Une vache et son veau échappent à l’abattoir dans la Manche”