fbpx

Une douzaine de députés et sénateurs ont accepté de soutenir notre initiative visant à assurer une meilleure transparence auprès des consommateurs des viandes issues d’abattage sans étourdissement.

Nous saluons cette prise de position.

En effet, ne pas vouloir consommer de la viande issue d’abattage sans étourdissement relève de l’éthique. Les consommateurs devraient pouvoir agir selon leur conscience, ce qui est aujourd’hui impossible en raison de l’absence de toute véritable information en la matière*.

Forte de cette conviction, l’OABA a lancé une e-mobilisation afin de permettre à chacun de sensibiliser ses parlementaires à cette importante problématique.

En parallèle, nous avons adressé aux quelques 900 parlementaires français notre nouvelle brochure** consacrée à l’abattage sans étourdissement afin de leur présenter, de manière synthétique mais complète, l’importance de cette thématique en termes de protection animale.

Alors que 80 % des Français souhaitent qu’un étiquetage précise le mode d’abattage, seuls 2% des parlementaires ont répondu à cette préoccupation…

 

Nous remercions les parlementaires qui se sont engagés à soutenir notre campagne sur Factio : Claire O’Petit (députée), Sylvie Goy-Chavent (sénatrice), Hélène Zannier (députée), Esther Benbassa (sénatrice), Laurence Trastour-Isnart (députée), Emmanuelle Ménard (députée).

Nous remercions également Christine Pirès-Beaune (députée), Fabien Matras (député), Guillaume Gontard (sénateur), Jean Lassalle (député), Nicolas Dupont-Aignan (député) et Ludovic Pajot (député) d’avoir répondu positivement à notre courrier.

Mais il faut que davantage d’élus se mobilisent.

Nous comptons sur vous pour alerter vos députés et sénateurs, ainsi que le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, sur ce sujet.

La pression citoyenne est indispensable pour obtenir des actes rapidement !

Partagez sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ScandaleAbattage

*seul le label Agriculture Biologique garantit dorénavant l’étourdissement obligatoire des animaux avant la saignée, suite à notre recours devant le Conseil d’Etat, ainsi que d’autres labels tels que Bio Cohérence. Le Label Rouge n’apporte pas une garantie certaine concernant les Bovins.

** vous pouvez commander la brochure en version papier ici.